Ma maman, c'est une aventurière. Je suis très très fière. Elle a copié son père et son grand-père. Elle travaille partout sur la Terre. Elle est militaire. Elle part à la guerre. Elle veut pas nous abandonner, même pas nous oublier. Elle voudrait un beau pays, un pays où tout le monde est gentil. Elle va sauver ceux qui s'aiment et tuer ceux qui font semblant. Elle dit qu'elle veut le bonheur et elle a même pas peur. Maman, elle a raison. C'est la meilleure de toute façon.

 

Ma maman, elle est belle dans son uniforme. Le matin, quand tous les enfants dorment, elle est en pleine forme. Elle se lève à cinq heures, de très bonne humeur. Elle mange pas beaucoup mais elle tient le coup. Pour la France, elle ira jusqu'au bout. C'est comme ça et pis c'est tout.

 

Tous les jours, elle porte nos couleurs. Des fois, elle lève le drapeau, dans le ciel tout là haut pour dire que la France c'est beau. Qu'il neige, qu'il pleuve, qu'il vente, comme elle dit, elle chante . Comme tous ses copains, elle connaît la chanson par cœur, elle fait jamais d'erreur. Y en a qui disent qu'elle est balaise mais c'est normal : elle est marseillaise !

 

Même avant de travailler, ma maman, elle a assuré. Elle a travaillé dur, plus dur que moi à l'école. On lui a posé plein de questions,elle a jamais eu de colle. Elle a des yeux supersoniques et c'est très, très pratique. Elle marche, elle court, elle saute, elle lance, elle tire.... Elle fait plein de sport. Elle dit que son cerveau est plus fort que son corps. Elle utilise des produits dangereux même si c'est pas un jeu. Ma maman, elle est pas folle, c'est mon idole. Ya plein de trucs dans sa tête et c'est pas une mauviette.

 

Ma maman, elle cartonne, c'est une grande championne. Elle a déjà gagné plein de médailles, juste pour son travail. C'est la règle, on récompense les soldats quand ils chassent le malheur. Je suis d'accord avec elle : ses médailles, c'est pas de la camelote. Ma maman, c'est pas une chochotte. Non, je vous jure, c'est pas pour du beurre. Elle a même la légion d'honneur.

 

Quand ma maman elle est pas là, papa il arrête pas. Des fois, il a mal à ses nerfs. Ben oui, tout seul, à la maison, il a trop de choses à faire ! Il pourrait râler mais il le fait pas, il dit qu'il a pas le droit. Mon frère et moi, on fait les grands, on l'aide de temps en temps. Parfois, au téléphone ou dans l'ordinateur, on parle un peu et on entend maman, on entend sa voix. Moi, je voudrais lui faire un gros câlin. C'est pas évident mais on peut pas faire autrement !

 

Des fois, quand elle est partie, je regarde la télé dans son lit. Je mets son parfum et ses chaussures aussi. C'est interdit mais tant pis. Je pleure pas mais j'ai envie. C'est super dur, surtout la nuit. Je fais des gros cauchemars toute seule dans le noir. J'ai peur de pu jamais la revoir.

 

Papa, il disait qu'elle allait peut être pas revenir. Il disait qu'elle pouvait partir au ciel, qu'elle pouvait mourir. Moi, je voulais pas ça, je le croyais pas. Je croyais qu'il disait ça pour rire. Pour moi, il faisait exprès de mentir. Quand il disait ça, j'arrivais pas à dormir. J'avais une boule dans le ventre, j'avais envie de vomir....

 

Papa avait raison. Ma maman, elle est partie pour de bon. Un grand monsieur est venu chez nous. Il était habillé comme elle, debout, pas bien du tout. Il nous a dit que du sable s'était coincé dans les hélices de son hélicoptère et qu'il était tombé. Il a dit que maintenant, il était tout cassé. Moi, même si c'est la vérité, je comprends pas bien ce qui s'est passé.

 

Ma maman, je l'oublierai jamais. Je pense à elle. Elle fait dodo dans mon cœur et elle sera toujours là. Je l'aime tout fort et elle sera fière de moi !

Proposé par Marlène